top of page
Image de Nathan Dumlao

ENSEIGNEMENT

« Les thérapies complémentaires doivent être enseignées dans les Facultés de médecine et les Instituts de formation aux professions de santé (telles que référencées dans le code de la santé publique) afin que les professionnels en connaissent les intérêts potentiels et les limites afin de conseiller les patients en toute transparence et objectivité.»

Extrait du Communiqué de l’Académie Nationale de Médecine (Commission XII) du 7.6.2021

 

Critères de qualité du CUMIC
concernant les formations universitaires portant sur les thérapies complémentaires et la médecine intégrative en France

Pourquoi proposer des critères qualité ? La qualité des formations continue universitaires sur les thérapies complémentaires (TC) est hétérogène en France. Elle suscite des interrogations des étudiants, des professionnels, des employeurs et des décideurs. 

 

Une des missions du CUMIC est de proposer un cadre rigoureux permettant de contribuer à légitimer ces diplômes et leurs apports pour les métiers du soin, de la prévention, et plus largement de la santé. 

Ces critères ont été validés en décembre 2022 par le bureau du CUMIC. D’ici la rentrée universitaire 2023, le CUMIC recensera sur son site les formations continues ayant souhaité faire l’objet d’une évaluation.Les porteurs de Diplômes Universitaires (DU) ou de Diplômes Inter-Universitaires (DIU) peuvent solliciter le CUMIC pour obtenir son évaluation et son expertise, afin d’améliorer le contenu du DU ou DIU.

 

Le CUMIC vient également en appui aux équipes pédagogiques et aux organismes universitaires de formation, aux doyens des facultés de Médecine et de Pharmacie en apportant une évaluation externe des objectifs, des contenus et des modalités d’enseignement. Cette évaluation du CUMIC garantit un niveau de qualité au regard des standards actuels attendus (e.g., HAS, 2011). Ces critères sont affichés de façon transparente sur le site du CUMIC (avec leur date de mise en place et de mise à jour).

Critères de qualité 

La mention obligatoire (O) ou recommandé (R) est précisée pour chaque critère en fonction du contenu pédagogique du DU/DIU selon qu’il porte sur une thérapie complémentaire (TC) ou sur la santé intégrative (SI). Certains DU/DIU peuvent porter sur plusieurs TC.

Mise à jour décembre 2022

Thérapie complémentaire (TC)

TC

SI

La TC enseignée a fait l’objet de recherches scientifiques évaluant ses bénéfices et ses risques

(études interventionnelles, études qualitatives, etc…) 

O

R

La TC enseignée a fait l’objet de recommandations de la part d’autorité de santé, de collèges universitaires et/ou de sociétés savantes

R

R

L’enseignement reste strictement dans le domaine du soin, n’entraîne pas l’étudiant dans une idéologie religieuse, spirituelle politique et suit les lois en vigueur en France 

O

O

Enseignants

TC

SI

Le responsable universitaire et/ou le coordinateur pédagogique ont une formation validée dans la TC enseignée (ou en santé intégrative pour les DU/DIU en SI) et disposent d’une expertise pratique d’au moins 5 ans

O

O

Au moins un des membres du comité pédagogique a publié des articles scientifiques sur les TC et de préférence sur la TC enseignée (ou publié sur la santé intégrative pour les DU/DIU en SI)

O

O

Au moins 20% des enseignements sont assurés par des universitaires titulaires. Ces enseignements concernent notamment l’évaluation de la littérature scientifique sur les TC et la méthodologie d’évaluation des TC. Ces enseignements ne concernent pas forcément la partie pratique de la TC ou la santé intégrative.

O

O

Public visé par le DU/DIU

TC

SI

La formation en TC est réservée aux professionnels de santé

(la formation en santé intégrative est ouverte aux professionnels de santé et peut l’être à d’autres professionnels quand il s’agit de DU/DIU de coordination des soins ou de coordonnation des parcours de santé)

O

O

Objectif

TC

SI

La formation contenue vise à améliorer les compétences des praticiens éligibles

à l’inscription

O

O

Contenu pédagogique

TC

SI

Au moins 4h d’enseignement sont consacrées à une présentation critique de la littérature scientifique sur les mécanismes d’action, les bénéfices, les risques et les contextes de mise en œuvre de la TC enseignée. Cette présentation est assurée ou encadrée par un enseignant universitaire.

O

O

Au moins 3h sont consacrées à la méthodologie d’évaluation des TC (avec, le cas échéant, un focus sur la TC enseignée) et aux bonnes pratiques. Cette présentation est assurée ou encadrée par un enseignant universitaire.

O

O

Au moins 2h sont consacrées à l’approche de la santé intégrative

O

O

Au moins 2h sont consacrées à l’exposé des risques potentiels de la TC enseignée

O

O

Au moins 2h sont consacrées aux règles éthiques et déontologiques qui encadrent la TC enseignée

O

O

Au moins 2h sont consacrées aux principes réglementaires qui encadrent la TC enseignée

O

O

Au moins 50h sont consacrées à l’acquisition de la technique de TC, laquelle s’appuie sur une formation pratique basée sur des cas cliniques et/ou des mises en situation (incluant vidéos, pédagogie par la simulation, etc…)

O

O

Au moins 8h de stage sur un terrain de stage où est couramment pratiquée la TC (ou dans des structures de santé intégrative, pour les DU/DIU de santé intégrative)

R

R

Au moins 2h sont consacrées à l’expérience patient de la TC enseignée ou de la santé intégrative

R

R

Modalités pédagogiques

TC

SI

Une documentation scientifique et clinique est fournie à tous les étudiants 

O

O

Un examen incluant une évaluation à la fois les connaissances et les compétences est nécessaire à la délivrance du diplôme

O

O

Comment ces critères qualités ont-ils été élaborés ?

L’élaboration des critères qualité a respecté les étapes suivantes :

01.

Un groupe de pilotage composé d’un universitaire, d’une responsable d’un institut de formation et d’un professionnel de terrain impliqué dans l’enseignement a proposé une première liste de critères qualité, triangulés avec les données de la littérature scientifique.

02.

La première proposition a été soumise à l’avis et aux commentaires des membres du bureau du CUMIC (9 personnes dont 7 universitaires).

03.

La proposition définitive a été discutée puis adoptée lors d’une réunion où l’ensemble des membres du bureau étaient présents. Lors de cette réunion, l’ensemble des points de discussion ont été résolus par consensus.

La production de critères de qualité
du CUMIC est basée à la fois sur : 

L'indépendance

du CUMIC

L'expertise

Universitaire des Membres du CUMIC assurant l’évaluation de l’enseignement  

Le respect

des critères actuels de la qualité de la preuve en soins de santé

bottom of page